» » Micro-entrepreneur, auto-entrepreneur et agent commercial

Micro-entrepreneur, auto-entrepreneur et agent commercial

Comme indiqué dans les articles précédents, un entrepreneur ne peut pas se définir uniquement comme micro–entrepreneur ou auto-entrepreneur.

Vous l’avez constatez, le régime micro-entrepreneur est un « pactch » qui doit s’accompagner avec un autre statut.

Dans notre cas, il s’agit de celui de l’agent commercial.

Si le système est ultra simplifié, donc très attractif pour les anciens salariés que sont les nouveaux créateurs, il n’est pas forcément rentable.

N’oublions pas que la rentabilité doit être essentielle pour vous car vous êtes à présent, quel que soit le régime choisi, un entrepreneur qui doit assurer ses revenus.

Il est donc impératif pour vous de ne pas orienter votre choix uniquement sur la simplicité mais sur la rentabilité qui, on ne vous le dira jamais assez, doit être essentielle.

Posez vous les bonnes questions :

  • Est-ce qu’il s’agit de mon activité principale ?
  • Quel est mon secteur géographique de prospection ?

Avantages : simplicité

  • Pas d’ assujettissement à la TVA
  • Paiement de cotisation et d’impôt groupés
  • Si vous n’avez pas de recette, vous n’avez pas non plus de cotisations
  • Tenue comptable des recettes uniquement

Posez vous au moins ces questions avant de prendre une quelconque décision sur le choix de votre statut.

Attention !

  • Avec le statut de micro-entreprise, vous ne pouvez pas récupérer la tva
  • Les charges et les impôts sont calculées sur les recettes (toutes sommes perçues) et non sur le bénéfice (recette – frais).
  • Nous insistons bien sur toutes les sommes perçues. C’est-à-dire que si votre mandant pense vous attribuer une faveur en vous proposant « un remboursement » de frais, il n’en est rien.

La sommes constituant le remboursement de frais sera, aussi, soumise à cotisation et à imposition.

Plus surprenant :

Un chiffre d’affaires minimum est à réaliser pour valider un trimestre (prendre contact avec la Maison du Commercial).

Bien sûr, il y a un seuil de recettes et non de bénéfice à ne pas dépasser

Conclusion 

  • optez pour ce régime si vous décidez de « tester » cette activité d’agent commercial
  • Si vous démarrez dans le secteur de l’immobilier
  • Si Vous travaillez uniquement par internet

L’AVANTAGE ESSENTIEL DE LA MICRO-ENTREPRISE EST LA SIMPLICITÉ

MAIS N’OUBLIEZ PAS QUE LA SIMPLICIT É DOIT RIMER AVEC RENTABLILITÉ et que la Maison du Commercial peut vous informer lors de ces ateliers.