La Maison du Commercial pro­pose dans cette rubrique recru­te­ment com­mer­cial des offres de repré­sen­ta­tion, autre­ment dit des annonces des­ti­nées aux per­sonnes qui recherchent un contrat d’agent commercial.

Chaque annonce agent com­mer­cial ou VRP s’adresse aux pro­fes­sion­nels qui ont déci­dé de :

  • s’établir et d’adopter le sta­tut VRP et agent com­mer­cial (créa­teur d’entreprise en tant qu’agent commercial)
  • com­plé­ter un por­te­feuille de clients (avec des contrats com­mer­ciaux complémentaires)

Afin de répondre à une annonce agent com­mer­cial ou VRP, il n’est pas néces­saire de pro­duire un CV, un contact direct avec la socié­té qui pro­pose l’annonce com­mer­ciale ou La Maison du com­mer­cial est judicieux.

Quels sont les atouts d’un agent commercial ou VRP pour votre entreprise ?

Une socié­té pour exis­ter doit vendre ou géné­rer des com­mandes, il s’agit d’une évi­dence. Faire appel à un com­mer­cial indé­pen­dant agent ou VRP offre des avan­tages indéniables :

Limiter le coût fixe

Un agent com­mer­cial per­met de limi­ter les coûts fixes car il uti­lise son temps et ses finances pour com­mer­cia­li­ser les pro­duits et/ou ser­vices de la société.

L’accès à une clientèle ciblée

Le recours à un agent com­mer­cial per­met d’accéder rapi­de­ment à une clien­tèle visée si le com­mer­cial est déjà intro­duit auprès celle-ci grâce notam­ment à ses autres contrats (com­plé­men­ta­ri­té de contrats).

Le coût inhérent à l’emploi d’un agent commercial

Le coût d’un agent com­mer­cial est en rap­port avec les ventes qu’il réa­lise. Il s’agit d’un sta­tut issu d’un sys­tème très libé­ral : si le com­mer­cial n’arrive pas à réa­li­ser des ventes, il ne sera pas rémunéré.

Autres intérêts liés à l’emploi d’un commercial indépendant, agent ou vrp

Faire appel à la com­pé­tence d’un agent com­mer­cial ou d’un VRP abou­tit à trans­for­mer des frais fixes en frais variables. Cela per­met éga­le­ment de limi­ter les dépenses com­mer­ciales dans des périodes de mévente et ain­si de col­ler à la réa­li­té (notam­ment pour les pro­duits sai­son­niers). Enfin, l’emploi d’un com­mer­cial indé­pen­dant offre un autre avan­tage non négli­geable : l’entrepreneur ne paye ses com­mis­sions qu’après la vente.